Un mauvais moment pour le Premier ministre britannique ? Il doit s’expliquer devant le Parlement

Boris Johnson est en mauvaise posture. Il est déjà perçu par la population comme un responsable qui a menti.

Aujourd’hui, Boris Johnson, le Premier ministre britannique, se présente face aux élus du Parlement (chargés de voter les lois). Cela fait des mois qu’il est mis en difficulté. Des rapports de police attestent qu’il a participé à des fêtes organisées dans sa résidence officielle… en pleine pandémie et confinement. La police de Londres, qui a déjà infligé plus de 50 amendes, poursuit ses investigations (enquêtes).

Le racisme… ça marque à vie !

Dans cette école, une séance de tatouages a choqué les élèves. L'idée était de s'attaquer aux préjugés (aux idées toutes faites) et de les déconstruire (de montrer que ces idées n'ont aucune raison d'être).

Dans trois écoles secondaires en Fédération Wallonie-Bruxelles, des élèves assistaient à une séance de tatouage organisée dans la cour…. Amusant ? Oui, jusqu’au moment où ils ont découvert que les tatouages représentaient des « blagues racistes » que l’on se lance pour rire en classe. Les élèves ont été profondément choqués. Regarde la vidéo !

«Poutine devra nous parler tôt ou tard», dit le président ukrainien

Ailleurs, dans le monde, des manifestations ont aussi lieu : au Japon, en Australie, aux Etats-Unis, en France, au Liban, au Royaume-Uni, en Inde, en Norvège… (war signifie « guerre » en anglais).

C’est au nord et autour de Kiev (la capitale de l’Ukraine), que l’étau armé russe semble se resserrer en ce deuxième jour de combat. Selon le Pentagone (Département de la Défense américaine), la Russie chercherait à prendre le contrôle des villes clés (importantes), notamment la capitale Kiev. Pour cela, elle a notamment mis la main sur l’aéroport militaire d’Antonov, proche de la capitale.

Gaston Lagaffe : un nouvel album… ou pas ?

Gaston Lagaffe et son gaffophone (un instrument de musique fictif inventé par Gaston Lagaffe).

Gaston Lagaffe est un héros de BD créé par Franquin, il y a 65 ans. Franquin aimait l’humour et les dessins expressifs. Il racontait ceci : « Ma famille n’était pas gaie du tout, on ne riait pas. Enfant, j’ai donc acheté du rire comme on achetait de la drogue. Je ne suis pas un humoriste mais j’ai envie de rire d’abord pour mon plaisir ».