C’est dans un bois à Vedrin (Namur) que Clémence Hennebert et ses enfants, Anna et Edgard nous ont donné rendez-vous. C’est aussi le lieu, appelé la Maison des possibles. Un endroit où Clémence organise des stages.
Son père était menuisier. « Enfant, j’ai passé beaucoup de temps dans son atelier, à l’observer et à manipuler du bois. »

Apprendre à utiliser un canif, une gouge (outil en demi-tube, servant à creuser), un vilebrequin (outil qui sert à percer, trouer ou forer diverses matières dures, comme le bois)… permet de créer beaucoup d’objets différents. Tous les outils sont mécaniques (pas électriques).

Clémence Hennebert propose aussi aux enfants d’apprendre la vannerie, cet art de tresser des fibres végétales comme des branches de noisetier, les lianes du lierre,… « J’aime l’idée de n’utiliser que ce qui se trouve autour de nous », ajoute-t-elle avec un large sourire.