Il y a de plus en plus de patients traités pour une forme aiguë d’apnée du sommeil

Il y a de plus en plus de patients traités pour une forme aiguë d’apnée du sommeil

(illustration) Spectral-Design – Fotolia

Le nombre de patients traités avec un appareil nCPAP dans le cadre d’un traitement des apnées du sommeil a fortement augmenté ces dernières années, ressort-il d’une réponse de la ministre de la Santé publique Maggie De Block à une question parlementaire écrite. Leur nombre est passé de 67.293 fin 2013 à 103.109 fin 2017. Les chiffres de 2017 sont incomplets car les données de cinq hôpitaux sur 72 sont encore manquantes.

L’apnée du sommeil est un trouble du sommeil qui se manifeste par des arrêts de respiration ou une respiration gravement affaiblie. Outre les appareils nCPAP, les formes graves d’apnée peuvent aussi être traitées à l’aide d’une orthèse d’avancée mandibulaire.

En 2017, les dépenses totales liées aux traitements à l’aide d’appareils nCPAP se sont élevée à 67,8 millions d’euros.