MONDE

Homs à nouveau bombardé par les forces syriennes

Homs à nouveau bombardé par les forces syriennes

Les bombardements de samedi ont fait 32 victimes. Dimanche les bombardements se sont intensifiés

AFP

Malgré l’accord de cessez-le-feu entré en vigueur jeudi dernier, les forces du régime syrien ont bombardé Homs dimanche matin.

Les forces du régime syrien ont violemment bombardé dimanche le quartier de Khaldiyé à Homs, le jour de l’arrivée des premiers observateurs de l’ONU pour surveiller le cessez-le-feu dans le pays.

« Les bombardements sur Khaldiyé se sont intensifiés ce matin, avec en moyenne trois obus par minute », a déclaré Rami Abdel Rahmane, président de l’OSDH, l’Observatoire syrien de droits de l’Homme. Il s’agit du plus violent pilonnage depuis l’instauration de la trêve jeudi.

L’armée contrôle 70 % de Homs (centre), troisième ville de Syrie surnommée par les militants la « capitale de la révolution ». « Les quartiers du vieux Homs (où sont retranchés les rebelles) échappent au régime », selon le chef de l’OSDH.

La veille, l’armée avait également bombardé Homs, tuant trois civils.

Les violences de samedi avaient fait 14 morts, peu avant l’approbation par le Conseil de sécurité de l’ONU de sa première résolution sur la crise en Syrie, autorisant l’envoi d’observateurs pour surveiller le cessez-le-feu.

Depuis son entrée en vigueur le 12 avril, le cessez-le-feu a été fragilisé par la mort d’au moins 32 personnes, en majorité des civils tués par les forces de sécurité, selon l’OSDH, même si ce bilan n’est pas comparable à celui des mois précédents, où les victimes se comptaient par dizaines chaque jour.

Belga