(Belga) Les ministres turc et iranien des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu et Ali Akbar Salehi ont inauguré samedi un troisième poste frontière entre leurs pays et annoncé l'ouverture prochaine de deux autres points de passage, a rapporté l'agence de presse Anatolie.

"Notre Premier ministre a fixé pour objectif de passer à 30 milliards de dollars (d'échanges annuels avec l'Iran). C'est dans ce but que nous ouvrons ce poste frontière", a déclaré M. Davutoglu, lors de la cérémonie d'inauguration à Kapiköy, dans la province turque de Van. "Nous annonçons au monde que la Turquie et l'Iran seront amis pour l'éternité", a-t-il ajouté. M. Davutoglu a annoncé l'ouverture en juin d'un quatrième poste frontière avec l'Iran, à Esendere, puis d'un cinquième à Dilucu, à une date qu'il n'a pas précisée. La Turquie, seul membre de l'Otan à la population très majoritairement musulmane, entretient de bons rapport avec son voisin iranien depuis l'accession au pouvoir en 2002 du gouvernement islamo-conservateur du Premier ministre Erdogan. M. Erdogan a fixé pour objectif de faire passer le montant des échanges bilatéraux de 10 milliards de dollars, consistant pour l'essentiel en achat de gaz iranien par la Turquie, à 30 milliards de dollars d'ici 2015. L'ouverture du poste frontière de Kapiköy intervient alors que l'ONU a adopté en juin des sanctions économiques contre l'Iran. La Turquie, qui avait voté contre ces sanctions, a indiqué qu'elle les appliquerait, mais pas les mesures de rétorsion supplémentaires décidées par les Etats-Unis et l'Union européenne. (DGO)