Le projet d'extension du site de l'Atomium ne brille pas par sa transparence(MR)

L'avant-projet d'extension du site de l'Atomium visé par l'asbl qui l'exploite l'Atomium est se caractérise par un manque de transparence parfumé de mégalomanie, a affirmé jeudi Goeffroy Coomans de Brachène, Conseiller communal MR , dans l'opposition à la Ville de Bruxelles.

Selon le quotidien La Dernière Heure, l'asbl vient de mandater le bureau d'architectes Conix pour la réalisation d'un avant-projet prévoyant une extension en semi-souterrain le long de l'esplanade menant aux palais d'exposition.

Ce projet traîne dans les cartons de l'ASBL depuis l'élaboration du pavillon d'accueil aujourd'hui planté au pied des neuf boules. En marge du pavillon, le bureau d'architectes anversois Conix avait déjà esquissé le projet de l'esplanade, mais l'idée s'était arrêtée à l'étude de faisabilité.

D'après La Dernière Heure, le dossier a repris corps le 25 janvier dernier lorsque le Conseil d'administration de l'asbl Atomium a demandé à Christine Conix de se lancer dans la réalisation de l'avant-projet.

Pour M. Coomans De Brachène, ce projet a de quoi surprendre, tant par ses dimensions imposantes que par l'absence de marché public et de concours d'architecture.

Qui plus est, il est mené en dehors de l'étude en cours pour le réaménagement de l'ensemble du plateau du Heysel, sans concertation avec les autres acteurs en présence sur le plateau et alors qu'aucune étude préalable n'a permis de déterminer la réelle utilité d'un tel espace polyvalent ainsi que sa rentabilité à moyen terme, dit-il.

L'élu MR s'est enfin demandé si un projet d'une telle ampleur ne dénaturerait pas l'édifice voulu par André Waterkeyn.