Les allocations familiales en Belgique, c'est possible

Ainsi donc, les enfants de frontaliers ne bénéficieraient plus d'allocations familiales après 18 ans, sinon celles versées par la Belgique.

Explication ! Que perçoit aujourd'hui, un ménage dont un des conjoints travaille au Grand-Duché ?

Ce ménage reçoit les allocations familiales belges, si l'un des conjoints travaille en Belgique. Ce ménage reçoit en outre, un différentiel payé par le Grand-Duché, différentiel entre le montant des allocations grand-ducales qui est plus élevé au Luxembourg qu'en Belgique.

Ce différentiel est dû au salarié car il cotise au Grand-Duché pour la Caisse nationale des prestations familiales. C'est ce différentiel que devrait perdre le ménage dont un des conjoints est salarié au Luxembourg. Pour un enfant, ce différentiel annuel est de 1435 ?, une somme à laquelle s'ajoutent l'allocation de rentrée scolaire (161 ? par an) et le boni enfant (922 ? par an). Donc, ce ménage aura toujours les allocations familiales belges jusqu'aux 25 ans de l'enfant. Par contre, il ne recevra plus le différentiel et les autres allocations, soit une perte annuelle de 2 468 ? pour un ménage avec un enfant.

Par contre, pour un ménage dans lequel aucun des conjoints ne travaille en Belgique, c'est le Grand-Duché qui paie les allocations familiales, au montant grand-ducal, soit 2809 ? par an, pour un enfant, contre 1 374 ? en Belgique.

Le relais sera repris par l'ONAFTS

Dans le cas du ménage où les deux conjoints travaillent au Luxembourg, c'est la même chose : c'est le Grand-Duché qui paie les allocations familiales.

Mais qui ne les paiera plus si le projet de loi est adopté.

Est-ce à dire que ces ménages n'auront plus d'allocations familiales du tout, dans la mesure où aucun des conjoints ne travaille en Belgique.

Non ! Ces cas de figure sont prévus au niveau européen et c'est l'ONAFTS (lisez l'Office national belge des allocations familiales pour travailleurs salariés) qui suppléera. Au montant belge bien sûr, c'est-à-dire à concurrence de 1 374 ? par an, au lieu de 2 809 ?. Mais ces ménages ne se retrouveront pas sans allocations familiales. Elles seront versées jusqu'à 25 ans.

Ce qui ne sera pas le cas pour les frontaliers français, pays où les allocations familiales sont supprimées à 20 ans.J.-M. De.