ING cherche à fusionner

Le groupe ING est en pleine mutation stratégique et pourrait fusionner avec un partenaire du Benelux. (photo Belga)

En pleine réorientation stratégique, le bancassureur néerlandais ING serait à la recherche de partenaires dans le Benelux. Fortis est notamment cité. Mais la recherche ne se limite pas au Benelux, précise ING. 

Cette information provient du quotidien néerlandais Het Financieele Dagblad. D'après certaines sources, ING, qui vient d'engager des conseillers londoniens Goldman Sachs et JPMorgan, est à la recherche d'opportunités de croissance dans le secteur bancaire et devrait s'orienter vers le Benelux. Vu qu'ABN Amro et Barclays mènent actuellement des "négociations exclusives", ING perd la possibilité de former un champion néerlandais avec ABN Amro. Les alternatives dans le Benelux sont Fortis, Dexia et KBC. Une des possibilités principales serait un rapprochement entre ING et Fortis. Si Dexia et Fortis n'ont pas désiré commenter l'information, la KBC a quant à elle déclaré vouloir rester indépendante : "La KBC veut réaliser ses plans futurs et ses objectifs de manière indépendante. Pour se marier, il faut être à deux", a indiqué une porte-parole de la KBC.

Mais ING estime qu'il faut non seulement envisager le Benelux mais également voir plus loin. La banque indique se concentrer sur toute l'Europe. "Nous suivons de près les développements", a indiqué un porte-parole d'ING parlant des négociations exclusives menées entre ABN Amro et Barclays. "C'est un processus en cours", a-t-il poursuivi. (Belga)