Dans la classe de Madame Aurore et de Madame Florine, en 4e primaire à l’école Sainte-Marie de Namur, on travaille sur les masses, en ateliers, ce jeudi-là. Dans les groupes, les six jeunes sourds sont mélangés aux seize entendants.

« Dès que l’activité le rend possible, comme aujourd’hui, on fait des groupes mixtes, explique Madame Aurore, qui s’exprime en langue des signes. Mais dans la classe, il y a deux tableaux. On est parfois tous tourné vers le même et parfois pas. Par contre, on fait toujours la même chose au même moment. Et les enfants sont soumis aux mêmes évaluations, avec des adaptations si nécessaires, évidemment. »

Découvre notre reportage en vidéo