Au carnaval, on se déguise, on se réunit, on défile dans les rues. C’est la fête ! Les origines du carnaval sont lointaines. On en retrouve des traces dès l’Antiquité : on organisait de grands banquets. D’abord pour célébrer les dieux, puis pour fêter la fin de l’hiver et le retour du printemps. On bouleversait aussi l’ordre social établi : les esclaves inversaient leur rôle avec leurs maîtres, on faisait des choses normalement interdites… Au Moyen Âge, la tradition est toujours là. On garde l’idée d’inverser les rôles : les pauvres se déguisent en riches, les hommes en femmes, on se moque les uns des autres.

Les excès avant les privations

Lorsque la religion chrétienne arrive au pouvoir, ces fêtes païennes (sans religion) vont être intégrées dans le calendrier chrétien. On les place juste avant la période du carême, pendant laquelle les chrétiens prient, demandent pardon pour leurs péchés, se privent de nourriture. Avant 40 jours de privation, on profite, on mange, on chante, on danse, on fait la fête à l’occasion du mardi gras. Le lendemain, le mercredi des Cendres lancera le début du carême, qui se terminera le jour de la fête de Pâques. Voilà pourquoi plusieurs de ces fêtes hautes en couleur ont lieu en février.

Ensemble

Aujourd’hui, les carnavals sont entrés dans nos traditions, mais n’ont plus la dimension religieuse d’autrefois. Cette année, le mardi gras ne tombe pas pendant les vacances scolaires. Mais les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles seront tout de même fermées pour permettre aux jeunes d’aller à la découverte de ce folklore. L’occasion d’aller découvrir les Gilles de Binche ? Avec leurs sabots, grelots, dentelles, panier d’oranges et chapeau en plumes d’autruche, ils vont défiler pendant des heures pour le plaisir des grands et des petits. Le carnaval de Binche est d’ailleurs reconnu comme « patrimoine culturel et immatériel de l’humanité ». Mais ce n’est pas le seul endroit en Belgique où les carnavaleux seront de sortie. À Andenne, dans quelques semaines, ce sont les Ours qui mettront l’ambiance. À Stavelot, les Blancs Moussis. Et dans ta région ? Quelles sont les traditions ? Partage-les nous à lecteurs@redactionlejde-be

Retrouve les origines du carnaval dans notre vidéo: