Qui allume les attractions de Walibi? Qui veille à empêcher les pannes et les accidents? Nous avons rencontré Mathéo, un des techniciens responsables des attractions de Walibi.

Ce jour-là, il était en horaire matinal: avec une dizaine de collègues, il circulait dans le parc depuis 6h du matin. Mission: préparer toutes les attractions pour accueillir les visiteurs dès 10h. Autrement dit, contrôler que tout est fonctionnel, que la sécurité est assurée, tester les attractions et réparer ce qui doit l’être.

Ce travail, nous te l’expliquons dans le JDE de ce 6 juillet. Eh oui! Nous avons suivi Mathéo. Voici d’ailleurs une petite vidéo:

Un job varié qui permet aux gens de s’amuser

Travailler dans les coulisses d’un parc d’attractions comme Walibi, c’est varié ? Mathéo répond en souriant: « On ne fait jamais la même chose. On bouge d’une zone à l’autre, même si on a chacun une attraction qu’on connaît mieux. Parfois, il faut monter par l’escalier à 50m de haut, au sommet du Kondaa, pour vérifier l’état de la chaîne, la crémaillère, le moteur, et allumer sur le bouton de l’attraction qui se trouve tout en haut… Ou il faut monter par l’échelle dans la tour de la Dalton Terror, à 77m de hauteur, pour vérifier le matériel au sommet. Ou encore regarder l’état des roues d’un train… »

« Et puis, une fois que le public est là, ajoute-t-il, on va dans les ateliers et les garages pour des réparations, remplacer une roue, préparer des pièces de rechange, entretenir… S’il y a une panne, on intervient. Quand on fait le matin, on termine la journée à 14h30. L’équipe du soir travaille de 13h à 21h30. Elle s’occupe de fermer et vérifier les attractions après la fermeture. »

Comme boulot, c’est cool? « Avant, je travaillais à l’usine. C’est pas la même chose ! Ici, c’est gai de voir les gens s’amuser. C’est qu’on a bien fait notre boulot. »