article abonné offert

Contes et légendes de Belgique: Manneken-Pis , le garçon aux multiples légendes

Contes et légendes de Belgique: Manneken-Pis , le garçon aux multiples légendes

Manneken-Pis est une célébrité. Les visiteurs du monde entier se pressent pour l’admirer, à Bruxelles. Photo12/Hachedé

Les légendes autour de Manneken-Pis sont nombreuses… On raconte d’abord qu’une horrible sorcière vivait au coin de la rue du Chêne et de la rue de l’Étuve, à Bruxelles. Elle était sale, mal habillée et ne sortait que le soir.

Il y avait aussi un bon vieillard, qui était autant aimé que la sorcière était détestée; il faisait beaucoup de bien aux pauvres gens.

Un jour, un petit garçon qui passait dans la rue de l’Étuve s’arrêta et, sans faire attention à l’endroit où il se trouvait, se mit à faire pipi contre la porte de la maison de la sorcière. Entendant un bruit étrange, elle sortit et, apercevant l’enfant, lui dit, furieuse:

– Tu as déshonoré ma maison en faisant cela. Je te condamne donc à faire la même chose pour l’éternité.

Le bambin ne méritait pas telle punition. Aussi, le bon vieillard apparut, portant dans ses bras une statuette de pierre qu’il mit à la place du petit garçon. Depuis ce jour, le garçonnet en bronze accomplit ce que l’innocent enfant aurait dû faire si le bon vieillard n’avait pas été là.

Mais on raconte aussi…

Qu’il était une fois un petit garçon que ses parents aimaient beaucoup. Un jour de fête à Bruxelles, la famille sortit. Il y avait beaucoup de monde dans les rues et le petit, très curieux, tirait ses parents par-ci, par-là, si bien qu’il fut séparé d’eux et resta seul dans la foule. Ses parents le cherchèrent partout, très inquiets. Quatre jours passèrent et leur fils n’était pas encore revenu. Ils étaient si tristes! Ils n’espéraient déjà plus le revoir. Mais ils continuèrent les recherches. Le cinquième jour, étant arrivé au coin de la rue de l’Étuve et de la rue du Chêne, le père trouva son fils, en train de faire pipi. Il était si heureux qu’il voulut que le souvenir de cet événement dure toujours. Il fit alors élever, à l’endroit où le petit bonhomme s’était arrêté, une statuette qui, depuis lors, laisse couler un filet d’eau.

Mais une autre légende dit encore…

Qu’en ce temps-là, Bruxelles fut bloquée par un ennemi puissant. Les combats furent longs et acharnés. Mais les assiégeants étaient très malins. Voyant qu’il était impossible de s’emparer de la ville, ils décidèrent d’y mettre le feu. Ils allumèrent une mèche et s’en allèrent. Bruxelles aurait entièrement brûlé si un petit garçon n’avait pas vu la mèche et compris le danger. Il n’hésita pas et se mit à arroser le feu naissant qui s’éteignit. En l’honneur de l’action accomplie par le jeune garçon, les bourgeois lui élevèrent une statue reproduisant son acte héroïque.

Une dernière légende raconte que… Manneken-Pis était un jeune prince de Bruxelles, appelé Godefroi. Un jour, marchant en tête d’une armée de soldats qui revenait de Jérusalem, il s’arrêta au coin de la rue de l’Étuve et de la rue du Chêne pour se soulager. Cela lui prit plus d’une heure! On considéra ce fait comme un miracle, et, en souvenir de l’événement, on éleva une statuette.

EN SAVOIR PLUS

Retrouvez la légende détaillée dans «Les plus Beaux Contes et Légendes de Belgique», aux Éditions Je Réussis.

+ LIRE AUSSI|La chevauchée du cheval Bayard

Contes et légendes de Belgique: Manneken-Pis , le garçon aux multiples légendes
-

Le sondage de la semaine