Voici trois chiffres qui peuvent te sauver la vie : 1-1-2.

En appelant le 112, tu tomberas sur le numéro d’urgence unique en Europe. Tu peux le former si tu as besoin d’une aide médicale urgente, d’une intervention des services d’incendie (des pompiers) ou d’une aide policière, et ce, même si tu n’as pas de réseaux sur ton téléphone ! Ce numéro est accessible gratuitement 24 heures sur 24 et sept jours sur sept dans l’ensemble des 27 pays de l’Union européenne.

Un numéro commun

Le 112 a vu le jour en 1991. L’objectif était de créer un numéro d’urgence qui serait commun à l’ensemble des pays de l’Union européenne. Avant cela, chaque pays disposait de son propre numéro d’urgence, ce qui n’était pas très pratique en cas de déplacement à l’étranger. Il y avait trop de numéros à retenir…

Le 112 est plus efficace. Il permet aux personnes confrontées à une situation d’urgence de ne pas devoir chercher, sous la panique, après un numéro de téléphone compliqué. Grâce à cela, les services de secours peuvent intervenir plus rapidement sur place. C’est un gain de temps précieux pour tout le monde.

Où mon appel atterrit-il ?

Lorsque tu composes le 112, tu tombes dans une centrale d’appels, un endroit où sont réunies plusieurs personnes dont le métier consiste à répondre aux demandes qui arrivent. Ton appel est envoyé à la centrale la plus proche de toi. En Belgique, il en existe dix : une dans chaque chef-lieu de chaque province, à l’exception du Brabant wallon, et une à Bruxelles. Les appels pour le Brabant wallon sont redirigés vers la centrale du Hainaut.

Au quotidien, ce sont 650 personnes qui répondent aux appels du 112 et de la police pour l’ensemble du pays. Cela représente six millions d’appels par an !

Et si tu es à l’étranger ? Il n’est alors pas possible de joindre une centrale d’urgence belge. Tu seras redirigé vers le centre d’appels le plus proche de la région où tu te trouves. Évidemment, si tu ne parles pas la langue locale, tu pourras toujours t’exprimer en anglais.

Quels autres numéros ?

En Belgique, il existe plusieurs numéros d’aide à la population.

Si le 112 reste prioritaire pour les urgences médicales et les services d’incendie, tu peux directement contacter la police au 101.

Le 1722 sert, lors d’intempéries, aux interventions non urgentes des pompiers tandis que le 1733 est disponible pour l’aide médicale non urgente, comme les médecins de garde.

Il y a aussi le 116 000 de Child Focus (disparition, enlèvement d’enfant), le 103 du Service Écoute-enfants pour les jeunes en besoin d’écoute ou encore le 070 245 245 du Centre Antipoison, lorsque tu penses être victime d’une intoxication alimentaire ou médicamenteuse, par exemple.

Et si tu ne sais pas ce qu’il faut dire ou faire lorsque tu sonnes au 112, on t’explique tout ici

Sondage-express: Connais-tu le 112?

« Sais-tu ce qu’est le 112 ? Connais-tu les numéros de la police et des pompiers ? »

Ce sont les questions que nous avons posées à nos classes partenaires.

Bonne nouvelle : une large majorité des enfants sait que le 112 correspond à un numéro d’appel d’urgence, c’est le plus important. Il s’agit d’un numéro commun à toute l’Europe, très utile à connaître, donc !

Par contre, concernant les numéros de la police et des pompiers (101 et 100, en plus du 112 évidemment)…, les réponses sont moins certaines.