Le sida est une maladie que l’on a découverte en 1981. Elle est causée par un virus qui s’appelle le VIH (virus de l’immunodéficience humaine). Le 1er décembre, une journée mondiale est organisée pour sensibiliser.

Quels sont les symptômes du sida ?

Au tout début de la contamination, la personne infectée peut avoir quelques symptômes (fièvre, douleurs articulaires, fatigue…) qui disparaissent après quelques semaines. Ensuite, elle ne sent plus rien, n’a plus aucun symptôme, aucun signe de maladie. Le virus s’installe et attaque son système immunitaire (système de défense du corps). Elle est séropositive (porteuse du virus) mais pas encore malade. Si elle n’entame aucun traitement, un jour, parfois après plusieurs années, son système immunitaire ne parviendra plus à faire face. La personne tombera de plus en plus souvent malade (maladies des poumons, de la peau, cancers…).

Comment attrape-t-on le sida ?

On ne l’attrape pas comme on attrape un rhume ou une grippe. On peut être contaminé par le VIH essentiellement de trois façons :

1. En ayant une relation sexuelle avec quelqu’un qui est infecté, même s’il n’est pas encore malade. Pour ne pas risquer de transmettre le VIH lors de relations sexuelles, une personne porteuse du virus doit suivre un traitement qui réduit sa charge virale (la quantité de virus dans son sang) jusqu’à la rendre indétectable lors des examens. Il existe aussi un traitement préventif. Autre solution : utiliser un préservatif (sorte d’enveloppe en fin caoutchouc que l’homme met sur son sexe). Dans le doute, si on n’est pas sûrs à 100 % que les deux partenaires n’ont aucune maladie sexuellement transmissible, il faut toujours utiliser un préservatif !

2. Par le sang. Par exemple, si une personne se fait piquer avec une seringue déjà utilisée pour une personne atteinte. Évidemment, dans nos hôpitaux, tout est fait pour que ça n’arrive pas !

3. Certaines mamans porteuses du VIH peuvent transmettre le virus durant la grossesse, l’accouchement ou en allaitant leur enfant. Mais la médecine peut aujourd’hui empêcher cette infection maman-bébé.

On peut donc vivre avec une personne séropositive sans risque. On ne peut pas être contaminé en mangeant avec elle, en travaillant ou en vivant dans le même espace, en lui tenant la main, en lui donnant un bisou…

Comment sait-on si on a le sida ?

En faisant un test de dépistage chez le médecin. Il existe aussi des autotests en pharmacie et des tests rapides disponibles dans les associations sida.

Existe-t-il un vaccin ou des traitements ?

Les chercheurs n’ont pas encore trouvé le moyen d’éliminer le VIH. Mais ils ont mis au point un traitement qui stoppe la reproduction du virus dans l’organisme et empêche la transmission à une autre personne. La personne peut donc rester en bonne santé. Grâce à cela, les personnes infectées par le VIH peuvent continuer à vivre. Mais elles doivent prendre ce traitement toute leur vie, sans jamais les oublier, en respectant les doses et les horaires.

Dans les pays pauvres, beaucoup de gens séropositifs ne peuvent pas se payer ces traitements. Il y a aussi, dans ces endroits, un manque d’informations et d’accès aux soins.

La maladie est-elle dangereuse ? Mortelle ?

On n’en guérit pas et, si on ne prend pas de traitement, on peut mourir d’infections contre lesquelles le corps n’arrive plus à se défendre.

Le sida, est-ce une maladie courante ?

En 2022, 597 nouveaux cas de VIH ont été découverts dans notre pays. Cette année-là, on pense qu’il y avait 19 230 personnes vivant avec le VIH chez nous (sur 11,5 millions d’habitants). On estime que 3 % des personnes atteintes ne le savaient pas. 94 % des personnes qui se savaient contaminées étaient sous traitement.

Dans le monde, 39 millions de personnes vivaient avec le VIH en 2 022. Parmi elles, 29,8 millions avaient accès à une thérapie (un traitement). En 2022, 630 000 personnes sont mortes de maladies liées au sida.

À quel âge peut-on attraper le sida ?

En 2022, 1,5 million d’enfants de 0 à 14 ans vivaient avec le sida dans le monde.

Cette maladie touche-t-elle plus les filles ou les garçons ?

53 % des personnes vivant avec le VIH sont des femmes et des filles.