En Corée du Sud, on n’a pas apprécié les exercices militaires réalisés par la Corée du Nord ces derniers jours. Plusieurs dizaines de tirs à munitions réelles ont été effectués près d’îles sud-coréennes, où la population civile a été appelée à se mettre à l’abri. Si la Corée du Nord affirme qu’il n’y avait aucune menace et que ce n’était qu’une réponse naturelle aux propres exercices de la Corée du Sud, celle-ci ne l’a pas vu de cet œil. Pas étonnant quand on sait que le dirigeant nord-coréen Kim Jong un a menacé, ces derniers jours, « d’anéantir » la Corée du Sud et les États-Unis. La tension entre les deux Corée est vive. Leurs relations sont au plus bas depuis des décennies.

Tensions historiques entre les deux Corée

La Corée du Sud et la Corée du Nord sont divisées depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1945. Le Nord était dirigé par les Soviétiques (ex-URSS dont faisait partie la Russie) et le Sud par les Américains. Le Nord est rapidement devenu une dictature (lorsque tout le pouvoir est dans les mains d’une personne). En 1950, le Nord a voulu envahir le Sud : cette guerre de Corée a fait 2,5 millions de morts. Les deux Corée sont toujours techniquement en guerre depuis la fin du conflit, en 1953, qui s’est conclu sur un armistice (suspension des combats) et non un traité de paix (fin des combats).

La Corée du Nord est sans doute le pays le plus secret de la Terre. On ne sait pas ce qu’il s’y passe. Et il est interdit à la population de quitter le territoire. Ce que l’on sait, c’est que cet État fait régulièrement démonstration de sa force militaire pour intimider le rester du monde. Les autorités nord-coréennes ont déjà formulé à plusieurs reprises des menaces de guerre nucléaire (conflit où seraient utilisées des armes nucléaires ou atomiques) à l’encontre de la Corée du Sud et de son allié, les États-Unis,… L’an dernier, la Corée du Nord a d’ailleurs inscrit son statut de puissance nucléaire dans sa Constitution. Et elle s’est lancée dans des préparatifs militaires en vue d’une « guerre » pouvant « être déclenchée à tout moment ». La Chine, alliée de la Corée du Nord, a appelé « toutes les parties au calme et à la retenue ».