«D’où vient cette tradition de la bûche de Noël?», c’est la question de Lula, 10 ans. Voici notre réponse à sa question bien gourmande.
Dans de nombreux pays d’Europe, c’est vrai qu’il est de coutume de terminer le repas de Noël par un gâteau en forme de bûche. Figure-toi qu’avant d’être un gâteau, la bûche de Noël était une vraie bûche de bois, eh oui !

Et d’ailleurs, si on remonte plus loin, elle n’était même pas liée à Noël. La tradition culinaire provient de la fin des années 1800. Mais, elle vient d’une tradition bien plus ancienne encore, qui est liée au solstice d’hiver.

C’est la nuit la plus longue de l’année et elle a lieu aux alentours du 21 décembre. Lors de cette nuit, nos ancêtres faisaient brûler une énorme bûche de bois dans la cheminée. Elle devait brûler lentement, de façon à chauffer et éclairer la maison jusqu’au matin. Le feu protégeait la maison et ses habitants.

Pour certains, la bûche représentait une offrande aux dieux afin de garantir une bonne récolte pour l’année à venir. Les familles et les proches se retrouvaient autour de ces grands feux pour affronter, ensemble, le début de l’hiver et de la période de grand froid.

Il y avait beaucoup de croyances autour du rituel de ce feu si particulier. Par exemple, les cendres étaient conservées pour protéger la maison de la foudre et du diable. Ou encore, on gardait des morceaux de charbon pour préparer des remèdes médicaux.

Puis, au fil du temps, l’Église catholique s’est réapproprié la tradition de la bûche en la déplaçant au soir de Noël.
Le feu devait alors brûler du 24 décembre au 6 janvier, jour de l’épiphanie, lorsque les trois rois mages ont rendu visite à l’Enfant Jésus. Les années ont passé, et la tradition a fini par s’éteindre.

Et cette fameuse délicieuse bûche de Noël, alors ?

Son créateur reste inconnu. Plusieurs pâtissiers en revendiquent la paternité.

Ce que l’on sait, c’est qu’un amateur de douceurs sucrées a un jour eu l’idée de réaliser un gâteau en forme de bûche, en souvenir de cette vieille tradition. À la base, il s’agissait d’un biscuit génois. C’est une sorte de pâte à gâteau, sur laquelle on étalait de la crème au beurre parfumée au café ou au chocolat, puis qu’on roulait pour lui donner la forme d’une bûche. On la décorait ensuite avec des feuilles de houx ou des champignons.

Aujourd’hui, on en retrouve de tous les styles et de tous les goûts. Pour le plus grand plaisir des amateurs de pâtisserie.
Bonnes fêtes à toi, Lula. Et, nous, ça nous a donné faim ! Bon appétit.

A toi la parole! Pose-nous tes questions

Deux fois par mois, le JDE répond à tes questions dans une vidéo faite de dessins.

Depuis le début de ce projet, nous avons déjà répondu à toute une série de questions variées. Par exemple: «Qu’est-ce qu’un réfugié?», «Quel est le rôle du roi des Belges?», «Pourquoi certains animaux hibernent-ils? » ou encore «C’est quoi les règles?». Toi aussi, tu te poses des questions? Envoie-les nous à lecteurs@lejde.be ou sur notre site dans la page « Je donne mon avis ». Indique bien tes coordonnées. Si ta question est sélectionnée, nous te contacterons.