«Où vont les moustiques en hiver?», c’est la question que Kendra, 11 ans, nous a posée. Avec nos marqueurs et avec l’aide de Thierry Hance, spécialiste des insectes, nous lui avons répondu.

Tu as piqué notre curiosité, Kendra ! Avec le printemps, les moustiques vont effectivement revenir… mais d’où ?

Les moustiques cherchent un abri pour l’hiver

En fait, les moustiques n’aiment pas le froid et, en hiver, ils ont peu de nourriture disponible dans l’environnement. Donc quand les jours raccourcissent et que les températures baissent, ils cherchent un abri pour l’hiver.

Tous ne se comportent pas de la même manière. Figure-toi qu’il existe des dizaines d’espèces de moustiques. En Belgique, il y aurait 24 espèces différentes !

Certaines de ces espèces ne sont pas capables de supporter l’hiver dans leur corps d’adulte. Ce sont alors les œufs et les larves qui vont attendre les beaux jours pour se transformer en moustiques et se mettre à voler.

D’autres espèces passent l’hiver à l’état adulte, mais dans un endroit abrité, pas trop froid et un peu humide. Ils peuvent par exemple s’installer dans un grenier, une cave, un abri de jardin, des creux d’arbre, un pot de fleurs… Et ils se mettent en dormance pour l’hiver.

Les moustiques ressortent au printemps

Évidemment, plus l’hiver est long et rigoureux, plus il y a de moustiques qui vont mourir. Mais dès que la chaleur revient, les moustiques survivants sortent de leur état de dormance. Les fleurs produisent justement de nouveau du nectar et des fruits offrent des jus bien sucrés, donc les moustiques ont de quoi se nourrir… Ils s’activent et se reproduisent. Les femelles se réapprovisionnent en sang car elles en ont besoin pour avoir suffisamment de protéines pour produire leurs œufs et pondre. Elles recommencent donc à piquer !

Les moustiques se multiplient lorsque la météo est favorable, mais leurs prédateurs sont plus nombreux et plus actifs aussi ! Gare aux oiseaux, grenouilles, chauves-souris, poissons, araignées… et aux humains !

Le réchauffement climatique, un danger pour les moustiques?

Kendra, je sens que tu vas nous demander si le réchauffement climatique risque de rendre les moustiques actifs toute l’année. Évidemment, si les hivers sont plus courts et plus doux, la période de dormance sera réduite… et le nombre de moustiques survivants sera plus élevé à la fin de l’hiver. Mais le réchauffement climatique assèche aussi les sols et les mares en été. Et ça, c’est un problème pour les œufs et les larves de moustique, qui doivent grandir dans l’eau !

On ne sait donc pas encore maintenant s’il y aura plus ou moins de moustiques avec le réchauffement du climat. Par contre, on observe que certaines espèces normalement présentes dans des zones tropicales sont en train de s’adapter à nos régions. Et ça, ce n’est pas réellement une bonne nouvelle car elles peuvent véhiculer des maladies dont on se passerait bien… Les moustiques sont donc surveillés de près par les entomologistes, les experts en insectes !

Tiens, mais voilà une idée de métier passionnant pour toi, Kendra !

A toi la parole! Pose-nous tes questions

Deux fois par mois, le JDE répond à tes questions dans une vidéo faite de dessins.

Depuis le début de ce projet, nous avons déjà répondu à toute une série de questions variées. Par exemple: «Qu’est-ce qu’un réfugié?», «Quel est le rôle du roi des Belges?», «Pourquoi certains animaux hibernent-ils? » ou encore «C’est quoi les règles?». Toi aussi, tu te poses des questions? Envoie-les nous à lecteurs@lejde.be ou sur notre site dans la page « Je donne mon avis ». Indique bien tes coordonnées. Si ta question est sélectionnée, nous te contacterons.