«Comment se fait-il qu’on réunisse autant de partis politiques pour la formation de notre gouvernement?», c’est la question que Manon (12 ans) nous a posée. Avec nos marqueurs, nous lui avons répondu.

La Belgique, une démocratie représentative

Ah, la politique belge ! Vaste sujet, Manon. Reprenons au début. La Belgique est une démocratie représentative. Cela veut dire que les citoyens élisent des représentants à qui ils délèguent le pouvoir et qui prennent des décisions en leur nom.

Il y a différents niveaux de pouvoirs en Belgique: communal, provincial,  régional, etc. Nous, on va se centrer sur le pouvoir fédéral, qui concerne donc l’ensemble du pays.

Pour choisir nos représentants, on vote. On vote pour des personnes qui sont regroupées dans des partis politiques, en fonction de leurs idées, de leurs valeurs, de leurs projets pour la société.

La chambre des représentants et le sénat

Les élections fédérales ont lieu tous les cinq ans. On n’y vote pas pour élire les membres du gouvernement, non. En réalité, on vote pour élire les députés de la chambre des représentants. La chambre et le sénat composent le parlement fédéral. Mais c’est tout de même sur base des résultats de ces élections que le gouvernement va se construire. Comment ? Ecoute la suite.

La chambre des représentants est composée de 150 députés. En fonction de leurs résultats aux élections, les partis obtiennent un certain nombre d’élus qui occuperont chacun un siège à la chambre des représentants. Les partis doivent former des coalitions, c’est-à-dire des alliances, pour obtenir la majorité des sièges.

Pour les 150 députés, la majorité, c’est au moins 76 députés. Ce sont les partis qui composent cette majorité qui composeront le gouvernement. Alors, les partis discutent, discutent et discutent encore. Ça, ça peut prendre du temps ! Beaucoup de temps même !

De longues longues négociations

Par deux fois, ces dernières années, nous sommes restés plus d’un an sans accord de coalition, donc sans véritable gouvernement. En attendant, on avait un gouvernement provisoire, qui gérait les affaires courantes et urgentes. Le truc, c’est que les partis défendent des projets différents. C’est compliqué de travailler ensemble quand on n’a pas les mêmes objectifs. Si deux ou trois partis suffisent à former une majorité, mais qu’ils ont des idées complètement opposées, ça ne fonctionne pas. En plus, en Belgique, il faut essayer de trouver un équilibre entre les francophones et les flamands.

Bref, au lendemain des élections, on fait des calculs, on imagine toutes les combinaisons possibles, et on négocie, on discute… jusqu’à trouver un accord. Et cette fois, on a dû associer sept partis différents pour arriver à former la majorité ! Les autres partis se retrouvent dans ce qu’on appelle l’opposition.

Les ministres du gouvernement sont désignés à l’intérieur des partis de la majorité. Notre gouvernement compte 7 ministres francophones, 8 ministres flamands, et 5 secrétaires d’Etat. Le Premier ministre est flamand, il s’appelle Alexander De Croo.

Voilà Manon, construire un gouvernement en Belgique, c’est toujours très compliqué.

A toi la parole! Pose-nous tes questions

Deux fois par mois, le JDE répond à tes questions dans une vidéo faite de dessins.

Depuis le début de ce projet, nous avons déjà répondu à toute une série de questions variées. Par exemple: «Qu’est-ce qu’un réfugié?», «Quel est le rôle du roi des Belges?», «Pourquoi certains animaux hibernent-ils? » ou encore «C’est quoi les règles?». Toi aussi, tu te poses des questions? Envoie-les nous à lecteurs@lejde.be ou sur notre site dans la page « Je donne mon avis ». Indique bien tes coordonnées. Si ta question est sélectionnée, nous te contacterons.