«Pourquoi les Américains ont un président, et pas nous?», c’est la question que Félicie (11,5 ans) nous a posée. Avec nos marqueurs, nous lui avons répondu. La réponse, en vidéo ci-dessus.

Le président américain, le chef de l’État

C’est vrai que le 3 novembre, les Américains vont se choisir un président. Le président, c’est le chef de l’Etat. Il est élu, donc choisi par le peuple, pour diriger le pays pendant quatre ans. Et il peut être élu président deux fois dans sa vie, pas plus ! Depuis la naissance des Etats-Unis, il y a déjà eu 45 présidents.

Les trois pouvoirs: législatif, exécutif et judiciaire

Pour connaître le rôle du président d’un pays, savoir comment et par qui il est élu, il faut lire la Constitution. C’est le texte officiel qui définit les règles de fonctionnement d’un Etat.

Dans les démocraties, on distingue trois types de pouvoirs : le pouvoir de faire les lois : c’est le pouvoir législatif, le pouvoir de les appliquer : c’est le pouvoir exécutif et le pouvoir de les faire respecter : c’est le pouvoir judiciaire

Aux Etats-Unis, le président est le chef du pouvoir exécutif. Avec ses ministres, il doit faire exécuter les lois. Il est le chef de l’armée et il peut user de son pouvoir pour maintenir l’ordre dans son pays. Il représente les Etats-Unis partout dans le monde il dirige l’administration, c’est-à-dire tous ceux qui travaillent pour l’Etat. Il peut donc nommer et renvoyer des fonctionnaires, des juges, etc. Ça fait beaucoup de pouvoir, et on a parfois l’impression que Donald Trump, le président actuel des Etats-Unis, décide tout, tout seul…

Mais ce n’est pas tout à fait vrai.

L’équilibre entre les trois pouvoirs

Tout d’abord les autorités des 50 Etats qui composent le pays décident beaucoup de choses elles-mêmes.

Ensuite, rappelez-vous les deux autres pouvoirs…

Le législatif est aux mains des sénateurs, réunis au Sénat, et des députés. Tous ces gens sont élus pour voter les lois, et confirmer ou s’opposer à certaines décisions du président…

Le pouvoir judiciaire, donc des juges, veille à faire respecter les lois et la Constitution.

Et un tas de règles lient ces trois pouvoirs et permettent de freiner et d’équilibrer le poids de chacun.

La Belgique, une monarchie

Nous, les Belges, nous n’avons pas de président. Nous avons un roi. La Belgique est une monarchie, un royaume. C’est inscrit dans notre Constitution. Le roi n’est pas élu. Et normalement, il reste en place jusqu’à son décès ! Philippe est le 7e roi des Belges. Après lui, c’est la princesse Elisabeth, sa fille aînée, qui devrait régner.

Au niveau de ses pouvoirs, comme le président des Etats-Unis, le roi Philippe est le chef de l’Etat et de l’armée, et il représente la Belgique dans le monde. Mais la comparaison s’arrête là ! Il ne peut pas choisir ses ministres, par exemple, ni prendre de décisions majeures. Il peut donner son avis aux personnes qui exercent des fonctions importantes, mais de manière confidentielle, secrète. Il ne peut prendre aucune position officielle sans l’accord du gouvernement. 

Tous les présidents et tous les rois n’ont pas les mêmes pouvoirs dans le monde. Ça dépend de chaque pays, Félicie.

A toi la parole! Pose-nous tes questions

Deux fois par mois, le JDE répond à tes questions dans une vidéo faite de dessins.

Depuis le début de ce projet, nous avons déjà répondu à toute une série de questions variées. Par exemple: «Qu’est-ce qu’un réfugié?», «Quel est le rôle du roi des Belges?», «Pourquoi certains animaux hibernent-ils? » ou encore «C’est quoi les règles?». Toi aussi, tu te poses des questions? Envoie-les nous à lecteurs@lejde.be ou sur notre site dans la page « Je donne mon avis ». Indique bien tes coordonnées. Si ta question est sélectionnée, nous te contacterons.