Mandarine

La vie de Mandarine est partagée entre ville et campagne puisque ses parents vivent chacun dans un lieu bien différent. Cela permet à Mandarine de découvrir le travail d’un apiculteur quand elle est chez son père et de goûter à la cuisine du monde quand elle fréquente des petits restaurants en ville avec sa maman.
Tout a l’air bien organisé, stimulant, excitant… et ça l’est. Ses parents essaient chacun d’être au mieux avec Mandarine et la petite fille fait, elle aussi, sa part pour que les semaines soient réussies. Le charme de cette BD est de nous permettre d’imaginer cette vie d’alternance avec les yeux et le ressenti concret de Mandarine. Et pourtant, à un moment donné, la fillette a un peu l’impression de ne plus savoir qui elle est…

Mandarine, une semaine sur deux, Sergio Salma, Amelia Navarro, Bamboo édition.

Mystère en Belgique : la sorcière de la forêt

Dans ce second tome de la série, Lisa et Luca se rendent à Bouillon. C’est l’occasion d’une visite nocturne du château et de la découverte de la forêt. Entre les arbres, les ombres se faufilent… Une série qui nous met en tension, en nous plongeant dans des lieux qui nous semblent familiers. Retrouve l’interview de l’auteur.

Mystère en Belgique, La sorcière de la forêt, Salvatore Minni, Auzou., 95 p., à partir de 8 ans.

100 cartes pour sauver la planète

Ce grand livre n’est pas une nouveauté mais son propos éclairant reste furieusement d’actualité. En 100 cartes, le collectif Katapult propose autant d’instantanés sur l’état de la planète. Écologie, économie, nature, activités humaines… Ces cartes et infographies décortiquent différents aspects de la situation du monde et donnent des idées pour rétablir un certain équilibre. Intelligent et ludique.

Glénat, dès 12 ans.

Rose Asphalte

Quand Rose lit le message « SOS Prisonniers de l’Institut Mouton », apporté par son pigeon Euclide, elle décide de s’inscrire à la colo. Et entraîne, malgré lui, son ami de toujours, Firmin. Arrivés là-bas, les deux copains vont de surprise en surprise: ce stage est animé par deux femmes complètement folles qui leur font ramasser des limaces radioactives à longueur de journée. Ce n’est rien à côté de ce qu’ils vont découvrir… À quoi servent toutes ces limaces ? Voilà un roman d’horreur mais drôle à la fois à la lecture duquel on ne s’ennuie pas un seul moment ! Il y a de l’action à chaque page. Les personnages sont attachants et l’histoire pleine de rebondissements.

Rose Asphalte, enquêtrice de l’étrange. T.1. La colo des zombis, A.Schmauch, Bayard Jeunesse, 230 p.