Dans ce spectacle, appelé Frontera, du Théâtre des Quatre Mains, on suit le parcours de ceux qui butent sur les frontières. Certains fuient leur pays car des situations les mettent en danger : la violence, les conflits, les persécutions ou se déplacent sous la pression de catastrophes naturelles ou environnementales.

En 2022, 100 millions de personnes ont été déplacées de force. C’était 90 millions en 2021. Les flambées de violence et les conflits prolongés ont jeté sur les routes de nombreuses personnes notamment en Ukraine, en Éthiopie, au Burkina Faso, en Syrie et en Birmanie.

Dans la vie, c’est le cas aussi de Mohamed, 35 ans, arrivé d’Irak en Belgique, il y a 7 ans. Il est venu demander asile, protection. Mohamed parle désormais français et néerlandais. Il s’est formé au théâtre et est devenu acteur professionnel. C’est au départ de son histoire que s’est construit ce spectacle Frontera.

Le sais-tu? D’où viennent les frontières entre les humains ?

L’histoire de l’humanité a commencé par une grande migration. C’est lorsque l’être humain a créé des campements permanents, inventé l’agriculture, puis l’élevage… qu’il a pensé à la frontière. Au 19e siècle, il a inventé aussi le fil de fer barbelé. Le spectacle nous interroge sur les raisons de ces frontières qui se multiplient aujourd’hui. Quel sont leurs rôles ?

Murs, frontières qui se déploient contre les migrants

Sur scène, aux côtés de Mohamed, il y a aussi trois comédiens belges venant des deux côtés de notre frontière linguistique.
La question des frontières, leur origine, et la folie de leur déploiement est abordée par le théâtre d’objets. On suit le sort des hommes et femmes qui traversent les continents, en recherche d’un avenir meilleur, et se heurtent à d’innombrables barrières. À découvrir en famille ou avec sa classe. À voir !