FORMULE 1

Stoffel Vandoorne a finalement sauvé les meubles

Stoffel Vandoorne a finalement sauvé les meubles

Stoffel Vandoorne BELGA

Stoffel Vandoorne a réussi à sauver dimanche son week-end au Grand Prix de Belgique de Formule 1 après deux journées cauchemardesques.

Notre compatriote a franchi la ligne d’arrivée à la 15e place dans cette 13e des 21 manches du championnat du monde 2018. Le pilote McLaren s’était élancé de la 20e et dernière position sur la grille de départ.

Le pilote McLaren, victime d’ennuis mécaniques lors des deux premières séances d’essais libres, vendredi, et d’une erreur de Valtteri Bottas, qui l’a contraint à quitter la piste ce qui entraîna un tête-à-queue, lors de la 3e samedi en tout début d’après-midi, n’avait jamais pu quitter cette dernière place dans les classements. Il avait aussi terminé dernier de la Q1, la première partie des qualifications.

Le Courtraisien occupait la 15e place après l’accident au départ qui a mis fin à la course de Fernando Alonso (McLaren), Nico Hulkenberg (Renault) et Charles Leclerc (Sauber) avant le premier virage et qui a nécessité l’intervention de la voiture de sécurité pendant quatre tours.

Le Belge, rentré trois fois aux stands, a ramené sa monoplace à l’arrivée, terminant à la 15e et dernière place des pilotes encore en course après les abandons du Finlandais Kimi Räikkönen (Ferrari) et de l’Australien Daniel Ricciardo (Red Bull).

Après avoir marqué 8 points à l’issue des quatre premiers Grands Prix (9e en Australie, 8e au Qatar et 9e en Azerbaïdjan), Stoffel Vandoorne n’a plus inscrit de points cette saison.