FOOTBALL

Après la défaite de Mouscron face à Eupen, pour Dussenne: «Ne pas broyer du noir»

Après la défaite de Mouscron face à Eupen, pour Dussenne: «Ne pas broyer du noir»

BELGA/JAMES ARTHUR GEKIERE

Malgré la défaite qu’il fallait éviter à tout prix et le 0 sur 15, le défenseur revenant appelle ses partenaires de l’Excel à s’appuyer sur les bonnes intentions montrées en seconde période.

Pour son retour au Canonnier, Noë Dussenne n’a pas été verni. En plus de la défaite contre le concurrent direct d’Eupen et le bilan de 0 sur 15 à affronter, le défenseur central est sorti avec une blessure à la cheville. «Ce n’est pas trop grave et ça ira pour jouer à Charleroi, a rassuré le joueur de 26 ans. Là-bas, on devra y aller pour tout casser et les défoncer d’entrée. Charleroi n’est en effet pas bien non plus. Ils visent le top 6 mais manquent de points et sont en crise. On devra donc se déplacer avec les crocs et s’appuyer sur notre seconde mi-temps de ce samedi contre Eupen.»

«Je n’ai pas peur de dire que nous avons été très bons après la pause, a ajouté Dussenne. Certes, nous avons perdu et l’équipe reste sur cinq défaites, mais on ne doit pas broyer du noir. C’est à nous, les joueurs d’expérience, de guider le reste du vestiaire qui est assez jeune et qui n’a jamais vécu une telle situation. On doit s’appuyer sur le positif, avec les occasions que nous nous sommes créées grâce à une seconde période jouée pied au plancher. À part dégager, Eupen n’a plus rien montré. Mais voilà, actuellement chez nous, on sent le manque de confiance. Je suis toutefois persuadé qu’une toute petite étincelle pourra rallumer le feu.»

Après un départ enthousiaste, Gkalitsios pensait justement avoir provoqué cette étincelle, mais c’était sans compter sur une intervention du VAR qui a annulé le but pour un hors-jeu de quelques centimètres. «Après cet événement, l’équipe a été faible mentalement», a notamment déclaré Frank Defays, le coach mouscronnois.