TÉLÉ

Lorie à l’affiche de la nouvelle saga de l’été: «J’aime aller là où on ne m’attend pas»

Lorie, Lorie Pester de son nom complet, est à l’affiche de la nouvelle saga de l’été de TF1: «Demain nous appartient». Entre critiques et préface.

«Demain nous appartient», nouvelle saga de l’été lancée ce lundi soir par TF1. Avec cette saga, TF1 entend non seulement bousculer le quasi monopole laissé à «Plus belle la vie» sur ce terrain, mais aussi renouer avec une tradition inaugurée sur la chaîne privée en 1988. C’était l’époque du «Vent des moissons»... Nos excuses pour ceux que ça ne rajeunit pas.

Près de trente ans plus tard, voici donc une nouvelle saga: «Demain nous appartient». En quelques mots (voir notre édition de ce lundi pour plus de détails), l’intrigue se déroule dans le petit port de Sète. Une violente explosion secoue la baie. Au milieu du chaos, une mère Chloé Delcourt (Ingrid Chauvin) cherche son fils. Était-il sur l’un des bateaux qui se sont percutés? Aurait-il participé à ce qui apparaît très vite comme un meurtre? Prête à tout pour protéger son enfant, sa vie bascule complètement lorsque l’on retrouve sur une plage le corps de sa propre sœur, qu’elle n’a pas revue depuis plus de quinze ans... Voilà pour le pitch.

 

«

En tant que danseuse, une scène de combat reste assez facile, c’est un peu comme une chorégraphie.

»

 

Côté casting, Ingrid Chauvin donc. Mais encore, Alexandre Brasseur, Charlotte Valandrey et une certaine Lorie Pester qui campe le rôle de Lucie, un lieutenant de police. La presse française a pu visionner les trois premiers épisodes de la saga. La prestation de Lorie n’a, dans l’ensemble, pas convaincu. En attendant de vous faire votre propre avis, Lorie raconte comment elle s’est préparée pour ce rôle:

«J’ai lu plusieurs fois les scénarii et la bible des personnages. Je me suis plongée dans la description de Lucie et je lui ai inventé un passé. J’aime bien travailler ainsi pour poser les bases de mon personnage et anticiper ses réactions. Pour les scènes d’action, il faut avant tout avoir une bonne condition physique. En tant que danseuse, une scène de combat reste assez facile, c’est un peu comme une chorégraphie.»

Quant à ce qui a motivé Lorie pour prendre part à la saga, elle indique entre autres: «C’était un pari séduisant car j’aime aller là où on ne m’attend pas.»

Premier épisode demain, en primeur sur La Deux, à 18h20. Et à 19h20 sur TF1.

 

+ «Intrigue sous le soleil de Sète» | À lire dans L’Avenir de ce lundi 17 juillet, sur tablette, smartphone ou PC