Albert sera fêté cet été dans la sobriété

Albert sera fêté cet été dans la sobriété

reporters

Cela se résumera à peu près à un concert et à des mains serrées de manière stratégique, dans chaque région du royaume. L’organisation de fêtes pour les vingt ans de règne d’Albert II, ou plutôt l’absence de projets en la matière, a beaucoup fait jaser ces derniers temps.

De nombreux observateurs voient dans l’absence de fastes un signe supplémentaire d’une abdication prochaine d’Albert II. Cette sobriété est désormais officielle.

«Quelque chose» sera donc bien mis sur pied. Le gouvernement l’a annoncé par voie de communiqué. Mais on sera très loin des lumières et des dépenses d’il y a dix ans. Pour les dix ans de règne, environ 1,4 million d’euros avaient été dépensés. Plusieurs événements avaient été organisés durant deux jours dans une dizaine de lieux bruxellois, réunissant de nombreux artistes belges. Cette fois, rien de tel.

«Vu les circonstances économiques et le contexte budgétaire actuels, le roi et le gouvernement fédéral ont convenu de fêter cet événement dans la sobriété et la simplicité, en privilégiant le contact avec les citoyens», a annoncé un communiqué du gouvernement Di Rupo, à l’issue du conseil des ministres de vendredi.

Cette année, les festivités organisées dans le cadre de la fête nationale et des vingt ans de règne du roi coûteront entre 500 000 et 600 000 euros, soit à peine plus qu’une fête du 21 juillet classique. De commun accord entre le Palais et le gouvernement, les coûts liés uniquement à l’anniversaire des vingt ans de règne du roi ne dépasseront pas les 100 000 euros.

Après le décès du roi Baudouin, Albert II avait prêté serment le 9 août 1993. Il fêtera ses 79 ans le 6 juin prochain et est le plus âgé de nos souverains en exercice.

Quel sera le programme? Le 21 juillet prochain, outre le Te Deum et le défilé militaire et des services de secours et de police, le roi et la reine assisteront en fin de soirée au feu d’artifice à Bruxelles. La veille au soir, le couple royal assistera à un concert de prélude à la fête nationale au palais des Beaux-Arts à Bruxelles (BOZAR). Dans les jours qui précèdent, le roi et la reine se rendront en Wallonie (Liège le 19 juillet), en Flandre (Gand le 17 juillet) et dans la Communauté germanophone (Eupen le 18 juillet). Et c’est tout.

C.Ern.