FAMILLE

Les hommes plus heureux s’ils participent au ménage

Les hommes plus heureux s’ils participent au ménage

Plus les hommes effectuent des tâches domestiques, plus le conflit travail-vie privée baisse et plus ils se sentent bien.

Lehtikuva / Reporters

Faire le ménage rend les hommes heureux et diminue le conflit vie professionnelle-vie privée ? Oui, selon une étude menée par l’Université de Cambridge et relayée par RFI.

Les chercheurs ont comparé les niveaux de conflits vécus entre travail et vie privée, ainsi que différentes mesures de bien-être des hommes de France, Suède, Norvège, Danemark, Pays-Bas, Allemagne et Grande-Bretagne.

Les universitaires s’attendaient à ce que les conflits travail-vie privée augmentent lorsque les hommes font plus de tâches ménagères comme la cuisine, la lessive, le nettoyage, les courses, etc.

Il n’en est rien. En réalité, c’est le contraire. Plus les hommes effectuent des tâches domestiques, plus le conflit travail-vie privée baisse et plus ils se sentent bien.

Les chercheurs suggèrent que ces résultats seraient la conséquence d’une plus grande volonté masculine de voir l’égalité des sexes aboutir réellement. Les hommes seraient mal à l’aise de voir leur conjointe réaliser la plupart des travaux ménagers. Et ces dernières seraient, quant à elle, plus enclines à faire savoir leur mécontentement d’avoir à leurs côtés un homme paresseux.

En d’autres termes : un meilleur partage des tâches permettrait à l’homme de ne pas culpabiliser de voir sa compagne devoir prendre tout en main. Ce qui induirait une meilleure ambiance dans les couples, moins de conflits et donc un plus grand sentiment de bien-être.

Ces résultats prennent part à une enquête plus large réalisée sur l’égalité homme-femme par l’Université de Cambridge.