Les actionnaires néerlandais de Fortis espèrent des indemnisations

L'association néerlandaise d'investisseurs VEB s'est réjouie jeudi de l'arrêt de la cour d'appel d'Amsterdam condamnant la mauvaise gestion du bancassureur belgo-néerlandais Fortis entre 2007 et 2008. La VEB espère que cette affaire permettra finalement aux actionnaires d'obtenir des indemnisations.

La période concernée commence avec la reprise de la banque néerlandaise ABN Amro par Fortis et court jusqu'à la nationalisation de la partie néerlandaise de Fortis, en octobre 2008.

Selon le directeur de la VEB, Jan Maarten Slagter, cette décision "représente un soutien important contre Ageas (le successeur de Fortis) et l'ancienne direction".

L'association espère que la direction actuelle d'Ageas utilisera cet arrêt pour se retourner contre l'ancienne direction. "Ce sujet est à l'agenda de la prochaine assemblée des actionnaires d'Ageas." Celle-ci se déroulera les 25 et 26 avril, respectivement à Bruxelles et Utrecht.

L'arrêt de la cour d'appel de jeudi annule la décision de donner la décharge à certains membres du conseil d'administration. Cela signifie que ces administrateurs peuvent être tenus pour responsables du tort causé aux investisseurs.

Le conseil d'administration de 2007 se composait de Maurice Lippens, Jean-Paul Votron, Herman Verwilst, Philippe Bodson, Aloïs Michielsen et Piet Van Waeyenberghe.