Polanski: la Suisse s'apprête à mettre fin au suspense

reporters

La décision des autorités suisses sur la demande d'extradition aux Etats-Unis du cinéaste franco-polonais Roman Polanski doit être annoncée lundi en début d'après-midi par la ministre de la Justice.

Poursuivi aux Etats-Unis en 1977 pour des relations sexuelles avec une mineure âgée de 13 ans, le réalisateur du "Pianiste" a été arrêté sur mandat international américain le 26 septembre à son arrivée à Zurich pour un festival de cinéma.

Il a été libéré contre une caution de 4,5 millions de francs suisses (3 millions d'euros) le 4 décembre. Muni d'un bracelet électronique, il est depuis lors assigné à résidence dans son chalet de la station huppée de Gstaad (centre).

Plus de neuf mois après son arrestation, la ministre suisse de la Justice et de la Police, Eveline Widmer-Schlumpf a convoqué pour 14H00 (12H00 GMT) à Berne une conférence de presse avec le directeur suppléant de l’Office fédéral de la justice, Rudolf Wyss, pour annoncer sa décision sur l'éventuelle extradition du cinéaste.

L'annonce des autorités helvétiques va ainsi mettre fin à ce long suspense, la Suisse ayant reçu officiellement la demande d'extradition américaine en octobre.

Les avocats de Roman Polanski, âgé aujourd'hui de 76 ans, se démènent depuis des mois pour tenter d'éviter un jugement aux Etats-Unis. Ils avancent que leur client y a déjà purgé une peine de prison de 42 jours il y a plus de 30 ans dans le cadre d'un accord à l'amiable démenti par la suite par le juge américain chargé de l'affaire.

30 jours pour faire appel

Mais jusqu'à présent, la Suisse a toujours refusé de donner des indications sur sa décision. "La question de l'état de santé en soi ne peut être un argument dans la décision de l'extradition", avait toutefois précisé à l'AFP un porte-parole du ministère de la Justice suisse, Folco Galli.

"Elle peut l'être pour le transfert", avait-il ajouté.

En cas de décision positive sur l'extradition, les avocats de Roman Polanski disposeront de 30 jours pour faire appel auprès du tribunal pénal fédéral de Bellinzone, qui n'a pas de délai pour prendre sa décision.

Concernant un ultime recours de Polanski auprès du tribunal fédéral de Lausanne, "il entrera en matière seulement s'il concerne un cas particulièrement important", selon M. Galli.

AFP