Yémen: des femmes, en colère contre leur président, défendent la mixité

Yémen: des femmes, en colère contre leur président, défendent la mixité

Yémen: des femmes, en colère contre leur président, défendent la mixité BELGA

(Belga) Des femmes yéménites ont manifesté samedi à Sanaa et d'autres villes du Yémen pour protester contre leur président, qui a appelé à interdire la mixité parmi les rassemblements de jeunes protestataires réclamant sa démission.

"Sit-in, sit-in jusqu'à la chute du régime", ont clamé un millier de femmes, toutes drapées de noir, qui ont organisé à Sanaa une marche de la place du Changement, épicentre de la contestation anti-régime, jusqu'au Parquet où elles ont déposé une plainte contre le président Ali Abdallah Saleh. Jouant sur la fibre religieuse des Yéménites, M. Saleh, qui s'adressait vendredi à ses partisans rassemblés à Sanaa, s'est attaqué à la participation des femmes au mouvement de protestation lancé fin janvier. Le procureur général a ordonné l'ouverture d'une enquête. Avant le début du mouvement de contestation, "M. Saleh se présentait en défenseur des droits de la femme, soutenant qu'elle est l'égale de l'homme au point qu'il proposa de consacrer aux femmes 41 sièges au Parlement", contre un actuellement, a rappelé une militante. Des manifestations similaires ont eu lieu à Taëz et à Ibb. Le Yémen est un pays pauvre à structure tribale où la femme, qui subit encore le poids de la religion, est obligée de porter le voile en public, mais la mixité y est tolérée dans la fonction publique et à l'université notamment. (DGO)