Fait divers impressionnant ce dimanche à la distillerie de Ragnies. Un arbre s'est abattu sur plusieurs personnes lors d'une fête.

Il est un peu plus de midi. Le bus anglais vient de s'arrêter devant la di stillerie à Ragnies. Les derniers représentants des confréries en descendent. Ils viennent de participer au Te Deum et à l'apéritif à Biercée. Le chapitre des Tastes Cerises va commencer.

En attendant, vu la chaleur, une quarantaine de personnes, des membres de confréries en costume et des touristes, s'installent à l'ombre du saule pleureur monumental. Soudain, un craquement, un fracas suivi de cris. Une énorme branche s'arrache en deux parties et recouvre les gens.

Elisa Colot, ex-conseillère communale : « J'ai bien entendu le craquement. Je suis restée clouée sur place. » Un couple de touristes, attiré par la publicité, découvre l'événement pour la première fois :« On a entendu un boum, comme un feu d'artifices. On n'a pas eu le temps de réagir. On était jeté au sol sous les branches». Sur le même banc, un autre couple, le mari explique : « J'avais proposé à mon épouse de prendre un verre à l'intérieur. Elle a préféré rester dehors. Elle est blessée au bras ». Elle le tient dans une gouttière placée par les services de secours.

Elle attend le retour des ambulances qui ont embarqué les blessés prioritaires.

Sur place, le bourgmestre Philippe Blanchart, évoque la fatalité. Une heure avant, il n'y avait personne sous l'arbre ; une heure après il y en aurait eu beaucoup plus, le chapitre aurait débuté. On a évité le pire.

Dans ces circonstances douloureuses, on comprend que la fête se soit éteinte. La tenue du chapitre avec ses intronisations a été supprimée. Les participants ont été invités à passer à table un peu plus tôt que prévu par l'horaire. L'ambiance n'y était plus vraiment. P.Djn.