Hope Bridges Adams fut la première femme médecin d'Allemagne. Pour y parvenir, la femme a dû livrer un combat difficile sur lequel revient Arte.

Si aujourd'hui une femme peut espérer devenir médecin, il n'en fut pas de même à toutes les époques. Arte le rappelle ce soir en diffusant Le combat d'une femme, téléfilm en deux parties qui retrace la bataille qu'a dû mener Hope Bridges Adams, première femme médecin d'Allemagne, pour pouvoir exercer la profession de son choix.

Fille d'un ingénieur et journaliste britannique, Hope a reçu une éducation plutôt libérale. Elle a hérité de son père, ardent défenseur de la cause féminine, d'un caractère fort, pour ne pas dire têtu, et d'une pugnacité sans limite. Mais à la sortie de l'adolescence, celui-ci décède en laissant pour seul héritage une montagne de dettes qui contraint Hope et sa mère Helen à rentrer en Allemagne, pays d'origine de la famille maternelle de la jeune femme.

Un retour pour le moins difficile pour la jeune fille qui retrouve une société où la place de la femme est davantage dans une cuisine que sur les bancs d'une université. Mais Hope n'entend pas se laisser faire et ne tarde pas à se révolter contre les discriminations que subit la gent féminine.

Elle peut heureusement compter sur le soutien de personnes qui ont une vision beaucoup plus ouverte et progressiste que celle qui prévaut à l'époque. Mais son combat est semé d'embûches qui ne parviennent pas à entamer le courage de la jeune femme.

Un téléfilm plutôt agréable et qui en dit long sur la société qui prévalait à l'époque en Europe.F.-X. G.

Arte, 20.35