BERTRIX CHASSE

Léger déficit pour les petits cerfs

L e conseil cynégétique de la Semois a dressé son bilan de la saison 2009 de chasse : 789 cerfs, 174 mouflons, 1 936 sangliers et 604 chevreuils.

Le conseil cynégétique de la Semois rassemblé au Bertrix Hall a dressé le bilan d'une saison de chasse que le président Robert Ponsar qualifie de « bon ».

« L'année 2008 était qualifiée d'exceptionnelle. Pour 2009, j'attribuerai une cote de 14 sur 20, précise Robert Ponsar.

Nous avons tiré trop peu de petits cerfs par rapport aux grands tout en récoltant douze médailles de bronze et cinq d'argent. Il y a trop de mouflons introduits avec de plus en plus de cornes rentrantes. » Pour les amateurs présents, outre le bilan de la saison, ils ont marqué un grand intérêt pour les conférences programmées.

La première assurée par Céline Prévot sur les déplacements des sangliers et la seconde présentée par le Dr Alain François, président des Chasseurs au grand gibier en France sur les « têtes bizardes du chevreuil ».

Bilan chiffré et qualitatif

Francis Dausort, secrétaire adjoint du conseil cynégétique de la Semois a dressé, chiffres à l'appui, les résultats de la campagne de tir 2009.

« En ce qui concerne les cerfs, par rapport au plan de tir, 156 boisés ont été tirés, ce qui représente 76 % du plan. Le bilan est meilleur pour les non boisés avec 633 sur une attribution de 555, soit 114 % du minimum imposé », relève Francis Dausort.

Dans son analyse qualitative, le secrétaire adjoint dresse un constat moins satisfaisant sous certains aspects. « L'âge moyen des cerfs médaillés est de 6,5 ans par rapport à 7,5 ans en 2008. Trop de cerfs d'avenir sont encore tirés dans les classes d'âge intermédiaires. On constate encore par rapport aux années précédentes que moins de très jeunes cerfs ont été tirés. Enfin, remarquons que sur les trois dernières années, les trois meilleurs trophées de chaque année ont été prélevés en battue », précise-t-il.

Accroissement en mouflons

Par rapport à 2008, on constate un accroissement de 17 % avec 174 mouflons tirés. Et les chiffres s'accentuent encore au niveau des brebis : 65 par rapport à 48 en 2008. « Un constat qui n'est pas alarmant vu la nécessité de juguler l'explosion démographique de l'espèce, mais il serait prudent à l'avenir de concentrer le tir sur les jeunes animaux des deux sexes », note Francis Dausort.

On remarque également qu'un seul bélier de 5 ans a atteint le seuil de la médaille de bronze et que la majorité des béliers prélevés ont entre 3 et 4 ans et affichent à cet âge, en moyenne, une longueur de corne de 60 cm.