GUY FRANÇOIS

« Le groupe que je voulais »

Guy François, un stage de cinq jours à Vittel, c'est vraiment nécessaire ?C'est très important pour la réussite d'un championnat. Travailler cinq jours de manière aussi intensive, c'est l'équivalent de deux semaines et demie d'entraînement habituel. De cette manière aussi, au terme du stage, nous pouvons accorder huit jours de congé aux joueurs. Chacun aura certes un programme individuel, mais nous avons repris le 28 juin. Ceux qui veulent partir en vacances une semaine avec leur famille en ont ainsi la possibilité.Mais travailler sous une telle canicule, ce n'est pas trop dur ?Si. Chaque effort exige beaucoup plus d'énergie qu'en temps normal. Mais les garçons savent que tous ces efforts rapporteront gros. Les nuits aussi sont très chaudes. Pour la récupération, ce n'est donc pas évident, mais il faut faire avec. Le kiné, lui non plus, n'a pas vraiment l'occasion de récupérer ?Oui, mais ce ne sont que de petits bobos. J'espère que Kévin (Guillaume) pourra reprendre très vite. Les autres, c'est normal. Chaque fois que tu reprends, tu as besoin de retrouver tes sensations. Et puis, il y a cette chaleur, des terrains très durs, donc des risques de tendinite. Les rotules souffrent, elles aussi.Mais ici, à Vittel, les infrastructures sont idéales ?Très difficile de trouver mieux en effet. Tant sur le plan des surfaces de jeu, des salles de fitness ou de soins.Et puis avec dix nouveaux, c'est aussi important pour la cohésion du groupe ?(Rires). Ça, sincèrement, je m'en fous. Moi, ce qui m'intéresse, ce sont les résultats et eux seuls. Je veux que les gars travaillent et qu'ils soient au top le 18 août, à l'Union du Centre, l'un des gros, si pas le gros favori de la série. Pour le reste, je ne me fais pas trop de souci. Je dirais même que c'est réellement le groupe que je voulais.C'est-à-dire ?Toutes les places sont dédoublées. Ensuite, si je regarde l'âge des joueurs, je pense que là aussi, nous avons un très bon équilibre. La répartition entre les créateurs et les récupérateurs me semble intéressante. Enfin et surtout, moi qui adore les compétiteurs, eh bien, sur ce point, j'ai déjà eu tous mes apaisements la saison passée.