Le tribunal correctionnel de Namur a condamné, jeudi, un septuagénaire d'origine vietnamienne à une peine d'emprisonnement d'un an pour viol, attouchements et exercice illégal de la médecine depuis presque 40 ans.

Cette peine a néanmoins été assortie d'une mesure de sursis pour une durée de trois ans.

Dans son délibéré, le tribunal a eu égard à l'absence d'antécédents du prévenu mais également à la ruse utilisée par ce dernier pour abuser de ses "patientes".

Le prévenu avait à s'expliquer sur le viol, en janvier 2007, d'une jeune femme qu'il avait pénétrée avec son doigt afin de la soulager d'un lumbago. Ce que l'intéressé avait contesté, affirmant que la victime était consentante.

D'un point de vue civil, le faux médecin a été condamné à verser à la partie civile 1.500 euros à titre de dommage moral.