Congo: l'envoi de soldats belges n'est pas pour demain

(photo Reuters)

L'envoi de militaires belges dans l'est de la République Démocratique du Congo (RDC) n'est pas pour demain, a indiqué le ministre de la Défense, Pieter De Crem, sur le plateau de Mise au point.

Il n'exclut toutefois pas une telle initiative mais elle doit avoir lieu dans un cadre international, a-t-il précisé. "Un envoi n'est pas prévu pour demain. S'il y a un besoin, il doit être formulé dans un cadre international et, pour le moment, il n'en est pas question", a déclaré le ministre. Et d'ajouter: "c'est une approche globale et internationale qui doit être soutenue au niveau international par un mandat des Nations Unies".

Le gouvernement, s'il prenait une telle décision, devra également s'en expliquer devant le parlement au regard des conclusions de la Commission "Rwanda", a précisé M. De Crem. En 1997, cette Commission d'enquête parlementaire mise en place après les événements survenus au Rwanda en 1994 et l'assassinat de dix paracommandos belges a recommandé de ne plus envoyer de troupes belges dans les anciennes colonies.

"Il serait souhaitable que la Belgique ne fournisse plus de contingent aux opérations de l'ONU menées dans des pays avec lesquels elle a entretenu jadis des relations coloniales. Cependant, cela ne saurait empêcher la Belgique de mener, en cas de besoin, de sa propre initiative, des missions d'évacuation dans ces pays", a recommandé la Commission.

Avec Belga