En Wallonie, sept enfants sur dix se rendent à l’école en voiture. Pourtant, ils habitent majoritairement à moins de quatre kilomètres de leur école.

Changer ses habitudes, ça ne paraît pas toujours simple.

Une semaine pour réfléchir à sa mobilité et oser le changement

Du 16 au 22 septembre se tient la Semaine européenne de la Mobilité.

Chaque année, la Wallonie y participe et propose à l’ensemble de sa population de se mobiliser pour sa mobilité. En 2022, c’est le vélo qui est mis à l’honneur comme mode de déplacement alternatif à la voiture. Aller à l’école à vélo, mais aussi à pied, cela permet d’agir pour sa sécurité et celle des autres. Comment ? En désengorgeant la circulation. Car moins il y aura de voitures autour de l’école, plus les cyclistes et les piétons s’y sentiront en sécurité.

Illustration proposée par le GRACQ (Groupe de Recherche et d’Action des Cyclistes Quotidiens)

De nombreux avantages

Te déplacer activement, ça a plein d’avantages: c’est bon pour la planète, bon pour ta santé, bon pour le portefeuille de tes parents , cela te permet d’être plus concentré en classe et de devenir plus indépendant. Il y a plein de manières d’intégrer le vélo ou la marche à pied dans tes déplacements, en les combinant avec d’autres moyens de transport par exemple. Pourquoi ne pas parler de tout ça avec tes parents ?

Un Brevet du Cycliste

Un Brevet du Cycliste existe pour aider les élèves à se déplacer en toute sécurité et de manière autonome (sans dépendre des autres). Il est organisé dans de plus en plus d’écoles. On y découvre le code de la route, les bons comportements à adopter, l’équipement nécessaire, … On te conseillera par exemple de t’habiller avec des couleurs vives ou claires pour te rendre plus visible. Et pourquoi pas, porter un gilet réfléchissant, surtout en hiver.

Concernant le port du casque, s’il n’est pas obligatoire, il est vivement recommandé. Ton vélo, en bon état de marche, évidemment, doit être équipé de bons freins, d’un phare, d’une sonnette, aussi, et de différents catadioptres. Ce sont de petits dispositifs qui réfléchissent la lumière.

Tu peux aussi penser à mettre en place ou participer à un Vélobus. C’est un groupe d’écoliers qui se rendent à l’école à vélo, ensemble, selon un trajet précis et encadrés par des adultes. C’est comme un bus: il y a un itinéraire, différents points d’arrêts et un horaire déterminé.

A toi la parole! Pose-nous tes questions

Deux fois par mois, le JDE répond à tes questions dans une vidéo faite de dessins.

Depuis le début de ce projet, nous avons déjà répondu à toute une série de questions variées. Par exemple: «Qu’est-ce qu’un réfugié?», «Quel est le rôle du roi des Belges?», «Pourquoi certains animaux hibernent-ils? » ou encore «C’est quoi les règles?». Toi aussi, tu te poses des questions? Envoie-les nous à lecteurs@lejde.be ou sur notre site dans la page « Je donne mon avis « . Indique bien tes coordonnées. Si ta question est sélectionnée, nous te recontacterons.